Piste

Tourner en rond comme des hamster, au sec, sur des biclous à guidons tordus, et sans freins, nous voilà bien éloigné de notre pratique VTT d’origine.

Et pourtant, il y a de quoi y prendre du plaisir, beaucoup de plaisir.

Le STAB à Roubaix est un outil et un lieu que bien des cyclistes de France peuvent nous envier.

Un baptème d’une heure est obligatoire pour pouvoir se lancer solo sur la piste aux étoiles, un abonnement de 100 euros par an, la location de vélo « Look » pour 5 euros la séance, des chaussures à cales look de route, et Hop on peu se lancer.

Au départ sur la « cote d’azur », on regarde bien par la droite ce qui va arriver derrière soi et on accélère pour se mettre au train, sur la « bleu », en milieu de piste. A moins de 30 km/h on tombe dans les virages donc, attention à la physique de base qu’on apprend normalement en troisième : gravité, vitesse, force centrifuge, angle, barycentre et tout le bazar…

Braquet de 49/15 mini, c’est parti pour des tours de 250m à environ 25 secondes pièce. On se colle sur le train qui nous plait, il y a toujours plusieurs groupes de vitesses différentes. A chaque relais on fait en général  2 ou 3 tours puis on laisse sa place au suivant pour se mettre à l’abri à l’arrière.  Si un groupe va plus vite qu’un autre, il double TOUJOURS par la droite, et par le haut de la piste. (des fois y’a trois groupes qui se doublent en même temps, ça devient chaud)

Les virages ont une inclinaison à 45%, ça impressionne un peu au début.

Si on veut jouer à Morelon (pour les plus de 60 balais) ou à Rousseau (Pour les quadras) ou a Sireau (pour les contemporains) on peut tenter les sprints, c’est en bas entre la « noire » et la « rouge »  et on accélère tant qu’on peut en mettre. Si on a bien la caisse, en environ 3 ou 4 tours on rattrape le groupe qui est au train sur la « bleu » et on se re-cale à l’arrière, histoire de faire retomber les pulsations.

On peut aussi s’amuser à la « poursuite », a chaque relais on met quelques KM/H de plus et  on attend de faire tout péter. Les gros braquets sont avantagés. Bon, vous aurez compris qu’il faut parfois avoir le coeur un peu accroché, mais quand on y a gouter, on ne s’en passe plus.

Rendez vous sur leur site pour tous renseignements : STAB

P.S : les gants et le cuissard long sont les bienvenus.